Aevice Health s’attaque aux marchés américains et d’Asie du Sud-Est



La technologie médicale basée à Singapour, Aevice Health, a reçu un financement non divulgué du capital-risqueur East Ventures pour son expansion en Asie du Sud-Est.

Il a également annoncé que son produit phare, le stéthoscope portable intelligent AeviceMD, a reçu une autorisation 510 (k) de la Food and Drug Administration des États-Unis.

AeviceMD fait partie du système de surveillance AeviceMD, une plateforme de gestion des patients qui collecte puis analyse les sons pulmonaires pour détecter les signes d’exacerbation respiratoire.

POURQUOI EST-CE IMPORTANT

Selon le PDG d’Aevice Health, Adrian Ang, les maladies respiratoires chroniques en Asie du Sud-Est représentent une “opportunité importante inexploitée”. Plus de 7 % de la population, soit environ 48,5 millions de personnes, souffrent de maladies respiratoires chroniques, dont la MPOC et l’asthme. La société cherche à étendre sa solution à toute la région pour aider à résoudre ce problème croissant.

Entre-temps, sa dernière approbation par la FDA américaine permet également à la société d’étendre l’accès à sa solution de soins respiratoires à plus de 41 millions de patients américains souffrant de MPOC et d’asthme. “Avec cette autorisation, nous faisons un grand pas en avant pour devenir l’équivalent des moniteurs de glycémie en continu pour le diabète, mais pour la santé respiratoire – une solution centrée sur le patient, abordable et accessible qui permet aux patients de se rétablir sainement dans le confort de leur maison”, a déclaré Ang.

LE CONTEXTE PLUS LARGE

Ces annonces consécutives font suite à l’approbation de l’Autorité des sciences de la santé de Singapour pour le système de surveillance AeviceMD en mars.

Il y a deux ans, l’entreprise a levé environ 2 millions de dollars et obtenu un partenariat local pour mettre à l’échelle le stéthoscope AeviceMD au Japon.

Aevice Health travaille maintenant avec le centre médical Cedars-Sinai pour piloter son système de surveillance respiratoire à distance. Il prévoit également de faire approuver son algorithme exclusif d’analyse des sons pulmonaires par la FDA américaine “dans un proche avenir”.



Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: