Albert Pujols heureux de faire un circuit alors qu’il écrit l’histoire de la MLB

[ad_1]

Albert Pujols a été l'un des frappeurs les plus en vue du baseball au cours de la seconde moitié de la saison.

Albert Pujols a été l’un des frappeurs les plus en vue du baseball au cours de la seconde moitié de la saison.
Photo: Getty Images

Hier soir, Albert Pujols a mis le feu à Twitter de baseball, frappant ses 699e et 700e circuits en carrière dans le même match, le même exploit qu’il a accompli pour son 499e et 500e circuits. Ce fut une course incroyable pour Pujols. Un que peu de gens ont vu venir, à moins que vous ne soyez Greg Amsinger.

Je veux dire, 15 circuits en seconde mi-temps ? ! C’est fou ! Quatorze d’entre eux lors de ses 130 dernières apparitions au plateau ? ! Incroyable. De toute évidence, quelque chose à l’intérieur de Pujols s’est réveillé lorsqu’il a été renvoyé à Saint-Louis cette intersaison. Cependant, après seulement six circuits lors de ses 90 premiers matchs, il semblait impossible pour Pujols d’atteindre la barre légendaire des 700. Après la pause All-Star, Pujols a commencé à écraser. Seuls Aaron Judge et Eugenio Suarez ont réussi plus de circuits depuis. Alors, à quand remonte la dernière fois que Pujols a eu une partie de baseball aussi incroyable?

Maintenant, Pujols a réussi 14 circuits en 39 matchs, ce n’est pas nouveau. Il a eu de nombreuses séquences de ce genre au cours de sa carrière. Pourtant, Pujols a 42 ans cette saison. Il ne joue pas l’intégralité de chaque match comme il le faisait auparavant. Ses 14 circuits entre le 10 août et le 23 septembre se sont déroulés au cours de seulement 130 apparitions au marbre et 116 présences au bâton. Pour mettre cela en perspective, chaque autre période de 39 matchs qui a vu Pujols frapper 14 circuits ou plus a nécessité au moins 160 apparitions au marbre et 127 au bâton. C’était aussi à l’apogée de Pujols, car en dehors de sa séquence actuelle, la dernière fois que Pujols a écrasé 14 circuits ou plus en 39 matchs, c’était en 2015. Avant cette séquence chaude, c’était en 2012. Cela fait sept ans que Pujols a eu un tronçon aussi bon que celui-ci, et il l’a fait en moins d’apparitions au bâton et au marbre qu’il n’en a fallu pour le faire en 2015. Les Cardinals font-ils simplement ressortir le meilleur de Pujols?

Il y a eu 81 instances à travers l’histoire du baseball d’un joueur frappant 14 circuits ou plus en 39 matchs à 40 ans ou plus. Trente et un d’entre eux appartiennent à Barry Bonds. Vingt et un d’entre eux appartiennent à Nelson Cruz. Cependant, Cruz ne l’a jamais fait après ses 42 ans. Seuls Bonds et Pujols. Raúl Ibañez a connu une période incroyable en 2013, mais il avait 41 ans. Comme c’est le cas pour tous les autres tronçons de cette ampleur, Pujols avait besoin de moins d’apparitions sur plaque que quiconque. La seule personne qui s’en rapproche encore est Jim Thome, qui en 2010, avait besoin de 135 apparitions au marbre pour frapper 14 dongs. Thome n’avait en fait besoin que de 108 batteurs, ce qui est en fait moins que Pujols, mais c’est quand même Pujols qui l’a fait le plus rapidement dans l’ensemble. Bien qu’Ibañez ait frappé 16 circuits en 162 apparitions au marbre, Cruz en ait frappé 15 en 150 et Bonds 15 en 151, Pujols avait toujours le meilleur rapport d’apparence circuit à circuit du peloton.

Now, what about just hitting home runs in the second half? Historically, Pujols has always been a much better second-half hitter than first-half. His average, on-base percentage, slugging percentage, OPS-plus, walk rate, and strikeout rates are all superior after the All-Star break, but that hasn’t always been the case. Since 2017, Pujols has only had one season (2019) where his OPS has been higher in the second half than the first. In fact, prior to 2022, 2019 was the only season where Pujols even had an OPS higher than .700 in the second half. Pujols’ on-base percentage has been lower in the second half of every season since 2017. Yet, somehow, in 2022, he has managed to record an on-base percentage over 100 points higher than his first-half split, an OPS greater than 1.000, and an OPS-plus of 198, meaning Pujols has been nearly 100 percent better than an average player in the second half. To put that in perspective, Aaron Judge’s OPS-plus in the first half was 173. Yeah, Pujols’ second half has been better than Judge’s first half, and need I remind you, Pujols is 42 years old.

I don’t know how he’s managed to turn his fortune around since the All-Star break, but Pujols is on one of the hottest streaks of his career, more than half a decade after everyone thought he was done for. Obviously, there are going to be some people who assume PEDs are at play here, and I find that notion ridiculous. Pujols pushed through the steroid era entirely clean. I know hitting 700 home runs is a legendary feat worth striving for, but why would he muddy his Hall of Fame chances just for one-half of great baseball? Hitting 700 home runs doesn’t guarantee your place in baseball’s immortal Hall, as evidenced by Bonds and probably Álex Rodríguez in a few years as well. If Pujols did that, he’d be one of the stupidest people alive. He’s not.

That said, something about St. Louis just brings out the best in The Machine. If you’d asked Dodgers or Angels fans whether or not they believed Pujols could hit 700 this year prior to the season, they probably would’ve laughed at you. Given the Pujols that they’d seen over the past seven or so years, 700 had been out of the question for half a decade, yet The Machine found a way. He channeled his prime self for one last “Hoorah!” and it was exhilarating to experience. I haven’t felt this ecstatic to be a baseball fan since the Publication “Re2pect” qui a été diffusé pour la retraite de Derek Jeter. Imaginez s’il gagne une série mondiale maintenant. Ce serait spécial. Chérissez ces moments pendant que nous les avons. Nous regardons la deuxième entrée unanime au Temple de la renommée lors de sa dernière saison.

[ad_2]

Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *