Duke a prédit un but alors que l’Australie ravive les espoirs de la Coupe du monde

[ad_1]



Le héros des buts, Mitch Duke, a déclaré qu’il avait le sentiment qu’il allait marquer après que sa tête a donné à l’Australie une victoire 1-0 en Coupe du monde contre la Tunisie samedi pour raviver ses espoirs en huitièmes de finale.

L’intelligente tête en boucle de l’attaquant au Qatar a placé l’Australie en tête à la 23e minute et ils ont désespérément tenu bon en seconde période pour faire taire les supporters bruyants de la Tunisie.

Les Socceroos occupent la deuxième place du groupe D avec trois points en deux matchs, après avoir été bien battus 4-1 par la France, tenante du titre, lors de leur match d’ouverture du tournoi.

Ils affronteront le Danemark – qui affrontera la France plus tard samedi – lors de leur dernier match de groupe et le tour à élimination directe est en vue.

“En tant qu’attaquant, vous devez avoir cette confiance et croire que vous pouvez marquer à chaque match”, a déclaré l’avant-centre japonais Duke, 31 ans, dont la présence physique a été une nuisance pour la Tunisie tout au long du match.

“En fait, j’envoyais un message à certains membres de ma famille disant que j’allais marquer aujourd’hui.”

Duke a fait la lettre “J” après avoir marqué et a dit que c’était pour son fils qui regardait.

“Le geste était une lettre J pour la première lettre de son nom”, a déclaré Duke.

“Je ne l’ai pas encore vu mais apparemment il me l’a rendu depuis le stade, ce qui était un moment vraiment spécial et je vais le chérir pour le reste de ma vie.”

– Sous pression –

La meilleure performance précédente de l’Australie en Coupe du monde remonte à 2006 lorsqu’elle a atteint les 16 derniers, à l’époque de Tim Cahill, Harry Kewell et Mark Viduka.

L’Australie de Graham Arnold n’a pas de joueurs de cet acabit, mais ils ont beaucoup de cœur et ont lancé des coups de sifflet assourdissants devant 42 000 spectateurs au stade Al Janoub, où leurs fans étaient largement en infériorité numérique.

Chaque touche australienne a été accueillie par des sifflets des rangs palpitants des supporters tunisiens qui rebondissent, beuglent et agitent des drapeaux.

L’Australie n’avait remporté que deux matches de la Coupe du monde auparavant et s’était faufilée dans cette édition via des éliminatoires.

Mais ils ont mieux commencé contre une équipe tunisienne qui a tenu le Danemark 0-0 lors de son match d’ouverture et qui cherche à atteindre la phase à élimination directe pour la première fois.

Le match était diffusé à la télévision australienne samedi soir aux heures de grande écoute et les téléspectateurs ont vu leur côté courageux dominer la première mi-temps.

L’Australie a pris l’avantage que sa possession méritait au milieu de la première mi-temps.

Craig Goodwin, qui a marqué le premier match de la défaite contre la France, a traversé de la gauche et le ballon a ricoché pour que Duke regarde sa tête par-dessus sa propre épaule et dans le filet.

Le défenseur Harry Souttar de Stoke City a ensuite fait un dernier bloc héroïque du dangereux Youssef Msakni à l’approche de la mi-temps.

Les supporters tunisiens avaient la tête entre les mains dans le temps additionnel lorsque Msakni s’est finalement échappé de Souttar, pour se retrouver à bout portant.

L’entraîneur Jalel Kadri a sorti le défenseur Mohamed Drager à la pause et l’a remplacé par un milieu de terrain, Ferjani Sassi, et un match qui avait mijoté jusque-là menaçait de déborder.

L’Australie jouait pendant la pause et était à quelques centimètres d’une seconde de retard, mais Mathew Leckie n’a pas pu se connecter sur un centre bas alors qu’il glissait devant le but.

Quelques minutes plus tard, le gardien de but et skipper Mathew Ryan a refusé Msakni à bout portant et l’Australie a à peu près résisté sous une pression intense.

– La Tunisie presque épuisée –

La campagne tunisienne pour la Coupe du monde est en grande difficulté et ils font face à une tâche ardue lors de leur dernier match de groupe après avoir pris un seul point en deux matches.

Ils doivent battre la France, championne en titre, pour espérer progresser.

“C’était crucial pour les deux équipes de gagner aujourd’hui, nous n’avons pas joué comme nous le voulions en première mi-temps”, a déclaré Kadri.

“Ils ont dominé la première mi-temps. Nous avons changé de tactique deux ou trois fois en deuxième mi-temps et avons eu quatre ou cinq occasions mais nous n’avons pas pu marquer.

“Ils ont été efficaces pour convertir leur chance, nous ne l’avons pas été.”

Quant à la France, Kadri s’est engagé : « Nous jouerons à fond ».

[ad_2]

Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *