Foster salue les All Blacks et dénonce les médias néo-zélandais « vicieux » après avoir coulé des Springboks





Sous le feu, l’entraîneur des All Blacks, Ian Foster, a félicité son équipe et critiqué les médias néo-zélandais après une 35-23 triomphe sur l’Afrique du Sud lors du championnat de rugby samedi à Johannesburg.

La victoire au deuxième tour a mis fin à une course d’horreur au cours de laquelle la Nouvelle-Zélande a perdu cinq des six matches, dont trois contre l’Irlande et un contre la France et l’Afrique du Sud.

Certains reportages d’avant-match ont affirmé qu’une deuxième défaite contre les Springboks en une semaine conduirait à l’abandon ou au limogeage de Foster.

A LIRE AUSSI : Notes des joueurs de Springbok contre les All Blacks

Un chroniqueur sud-africain a également qualifié l’équipe visiteuse de « Foster’s Imposters ».

« Cela (la critique des médias) vient avec le travail, mais cela a été une attaque assez vicieuse, en particulier de la part des médias néo-zélandais », a déclaré Foster aux journalistes.

« Les appeler » sélections popgun « je pense que c’est assez insultant pour les joueurs qui donnent tout pour le pays. Mais ces temps sont le meilleur test de caractère.

A LIRE AUSSI : Des hauts mais trop de bas : quatre points de discussion dans la défaite de Bok

« Je suis extrêmement fier de la performance. Je ne pourrais pas être plus fier. Faire cela en altitude avec le jeu oscillant – il y a eu des moments où nous aurions pu gagner et des moments où nous aurions pu perdre.

« C’était 0-0 pendant longtemps et on sentait que c’était un vrai bras de fer, mais c’est comme ça que l’Afrique du Sud est ici.

« Jambes fatiguées »

« Vous devez attendre votre heure et nous voulions cibler la seconde mi-temps et les jambes fatiguées avec la façon dont nous voulions jouer. »

Le skipper des All Blacks, Sam Cane, a également été constamment sous le feu des médias, certains remettant en question non seulement ses compétences en leadership, mais s’il méritait une place de départ.

« L’adversité défie vraiment votre personnage et ce groupe a beaucoup de caractère », a déclaré le buteur d’essais Cane.

« Il n’a jamais été question de savoir à quel point nous nous soucions de nous ou à quel point nous le voulons », a-t-il ajouté.

A LIRE AUSSI : L’histoire de deux capitaines après que les All Blacks aient bouleversé les Springboks à Ellis Park

L’entraîneur des Springboks, Jacques Nienaber, a déclaré qu’ils avaient perdu une sixième fois en 15 tests contre les All Blacks à Ellis Park parce qu’ils n’avaient pas réussi à reproduire la forme qui leur avait valu une victoire 26-10 le week-end dernier.

« Nous n’avons pas contrôlé le jeu en première mi-temps, nous n’avons pas été aussi précis que la semaine dernière. Ils ont donc continué à se décharger, prenant des options à haut risque, mais nous ne les avons pas contenus.

« Nous avons bien fait de revenir, mais ils ont de nouveau contrôlé le match jusqu’à la fin. Généralement, ils contrôlaient les coups de pied arrêtés et le jeu des coups de pied. Nos coups de pied n’étaient pas assez précis.

Le capitaine de l’Afrique du Sud, Siya Kolisi, a déclaré : « Cela ne fait pas du tout du bien de perdre, surtout face à nos grands rivaux.

« Nous avons dit toute la semaine que les All Blacks n’avaient besoin que d’un instant pour décrocher. Ils nous ont vraiment imposé leur jeu et ils sont venus avec beaucoup d’énergie aujourd’hui.

«Ils étaient très bons à la panne, ils étaient un peu plus précis que nous et nous ont nettoyé là-bas. Surtout quand nous prenions de l’élan, ils étaient plus rapides que nous pour y arriver.



Source_link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :