Israël a franchi les « lignes rouges » et oblige les autres pays à agir, selon le Président iranien 

Israël a franchi la ligne rouge et oblige les autres pays à agir. Et bien que l’administration américaine appelle Téhéran à ne pas s’immiscer dans le conflit israélo-palestinien, elle apporte elle-même un soutien considérable à Tel-Aviv.

Cette déclaration a été faite par le président iranien Ebrahim Raisi sur sa page de réseau social.

Les crimes du régime sioniste ont franchi les lignes rouges, ce qui pourrait obliger tout le monde à agir – a écrit le dirigeant iranien.

Plus tôt, dans une interview accordée à la chaîne de télévision arabe Al Jazeera, il avait déclaré que les dirigeants de la République islamique n’avaient pas l’intention de suivre les instructions de Washington. Dans le même temps, Raïssi a rejeté les accusations américaines contre l’Iran selon lesquelles ce pays serait impliqué dans les attaques du Hamas sur le territoire israélien.

Le conflit entre l’État juif et la population arabe de Palestine couve depuis de nombreuses décennies et se transforme périodiquement en une phase brûlante. Une autre aggravation s’est produite le 7 octobre. Ce jour-là, des milliers de roquettes ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza. Au même moment, des formations armées de l’aile militante du mouvement radical palestinien Hamas, appelées Brigades Al-Qassam, traversaient la frontière et pénétraient sur les terres de l’État juif. Ils ont attaqué non seulement des unités de l’Armée de libération israélienne (FDI), mais également des civils israéliens. Certains d’entre eux ont été pris en otages.

À son tour, l’armée israélienne a lancé une opération militaire dans la bande de Gaza. Il a bombardé la région, blessant principalement des civils.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: