La FAO au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires+2 Moment de bilan


Rome- Environ 2 000 participants de plus de 160 pays, dont plus de 20 chefs d’État et de gouvernement, participeront au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires+2 Moment de bilan (UNFSS+2) au siège de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Rome du 24 au 26 juillet.

L’événement organisé par le Secrétariat des Nations Unies et accueilli par l’Italie, en collaboration avec les agences des Nations Unies basées à Rome (FAO, FIDA, PAM), sera officiellement inauguré le lundi 24 juillet à 14h30 CEST lors d’une ouverture de haut niveau dirigée par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, et le Premier ministre italien, Giorgia Meloni.

Le segment d’ouverture verra également la participation du Directeur général de la FAO, QU Dongyu, et de plusieurs chefs de gouvernement, dont les Premiers ministres de l’Éthiopie, du Bangladesh, du Samoa et du Népal.

Pendant trois jours, la réunion de haut niveau vise à créer un espace propice permettant aux pays d’examiner les progrès réalisés par rapport aux engagements d’action pris lors de la première Sommet sur les systèmes alimentaires en 2021, et identifier les réussites, les goulots d’étranglement persistants et établir des priorités.

”La réunion de bilan de l’UNFSS+2 sera une occasion importante de renforcer davantage l’engagement politique et les voies de mise en œuvre aux niveaux mondial, national et infranational. La tâche historique à laquelle nous sommes confrontés est claire : définir une approche holistique, coordonnée et fondée sur la science pour rendre nos systèmes agroalimentaires plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables, pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure, sans laisser personne de côté », a déclaré le Directeur général de la FAO.

L’événement sera également l’occasion pour les pays de décrire le travail nécessaire pour relever certains des défis auxquels ils sont confrontés pour transformer leurs systèmes agroalimentaires. Il s’agit notamment des impacts des conflits et du changement climatique ainsi que de l’accès au financement et à d’autres ressources.

Le Sommet intervient à un moment où jusqu’à 783 millions de personnes sont confrontées à la faim dans le monde, 122 millions de plus depuis 2019 en raison de la pandémie et des chocs et conflits climatiques à répétition, selon le dernier État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde rapport.

La capacité des personnes à accéder à une alimentation saine s’est également détériorée dans le monde : plus de 3,1 milliards de personnes dans le monde – soit 42 % – n’avaient pas les moyens de s’offrir une alimentation saine en 2021.

“Si nous projetons cela dans le futur, nous aurons 600 millions de personnes chroniquement sous-alimentées d’ici 2030, loin de l’objectif de Faim Zéro”, a averti l’économiste en chef de la FAO, Máximo Torero, lors d’une récente conférence de presse sur l’UNFSS+2.

Rôle de la FAO

Le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires 2021 (UNFSS) à New York, et son pré-sommet, organisé par l’Italie au siège de la FAO, envisageait un avenir transformateur mondial pour les systèmes alimentaires, englobant des changements dans la production, le stockage, la consommation et la gestion des déchets. L’événement historique s’est terminé avec le slogan “De New York, retour à Rome” et a adopté, pour la première fois, une approche globale de la transformation des systèmes agroalimentaires, pour lutter contre la pauvreté et la faim, réduire les inégalités et préserver l’environnement.

À la suite de l’UNFSS, le Secrétaire général a engagé le système des Nations Unies à établir un Centre de coordinationdirigée et hébergée par la FAO, qui collabore avec et s’appuie sur les capacités plus larges du système des Nations Unies pour soutenir le suivi du Sommet sur les systèmes alimentaires.

L’économiste en chef de la FAO a noté que si d’autres sommets sur l’agriculture ont eu lieu dans le passé, l’événement de 2021 était le premier Sommet sur les systèmes alimentaires de l’histoire.

“La différence avec cette approche systémique est que nous ne prenons pas seulement en compte l’objectif d’éliminer la faim – qui est bien sûr notre priorité – mais aussi d’autres impacts que les systèmes agroalimentaires ont liés au climat, à l’environnement, à l’eau et au sol”, a-t-il déclaré.

La FAO, qui s’est engagée à jouer un rôle de chef de file dans le suivi de la mise en œuvre des engagements adoptés lors de l’UNFSS, a mené l’appel mondial pour la transformation des systèmes agroalimentaires, notamment par le biais de son Cadre stratégique 2022-31.

La FAO a également utilisé ses programmes phares – tels que le Initiative main dans la main et le Coalition alimentaire – en tant que mécanismes importants pour accélérer la transformation des systèmes agroalimentaires au niveau des pays et mobiliser les investissements nécessaires.

Au cours des deux dernières années, l’Organisation a travaillé avec les pays en fournissant son expertise technique pour créer des voies nationales pour la transformation des systèmes agroalimentaires et en convoquant des réunions régionales avant le moment du bilan UNFSS+2.

“Il est vraiment important que nous nous concentrions sur cela et que nous essayions de travailler avec les pays pour créer cette transformation en examinant tous ces différents éléments. Le rôle de la FAO est de soutenir cet effort conjoint avec le gouvernement italien et les Nations Unies et d’essayer d’en faire une réalité. L’une des principales contributions de la FAO en tant que moyen de mise en œuvre est l’initiative main dans la main» a souligné l’économiste en chef de la FAO.

Selon un rapport avancé de l’ONU avant l’UNFSS+2, à la suite du premier sommet, 122 pays ont adopté des voies nationales vers cette transformation et 155 responsables nationaux des systèmes alimentaires ont été nommés, ce qui témoigne d’un vif intérêt et d’un engagement envers la cause.

Les préparatifs du Sommet ont comporté une quantité remarquable de participation et d’engagement à l’échelle mondiale, 101 pays ayant soumis des rapports d’avancement nationaux volontaires. Ces rapports ont fourni des informations précieuses sur les efforts et les avancées en cours dans le monde pour révolutionner les systèmes alimentaires.

Le moment de bilan UNFSS+2 a lieu avant plusieurs autres rassemblements mondiaux importants. Ceux-ci incluent le Sommet ODDla Conférence des Nations Unies sur le climat COP28et le sommet du G7.

Événements dirigés par la FAO

La FAO et son équipe au Centre de coordination des systèmes alimentaires des Nations Unies dirigera une série d’événements spéciaux et de dialogues de haut niveau sur des sujets importants liés à la transformation des systèmes agroalimentaires, notamment le gaspillage alimentaire, les engrais, les prix des denrées alimentaires, le climat, l’urbanisation, la science et la technologie.

Lundi 24 juillet (Toutes les heures en CEST)

09h30-10h30 Surveillance des systèmes alimentaires mondiaux

10h30-11h30 Le vrai coût de la nourriture

11:00-12:30 Comment les coalitions soutiennent-elles les gouvernements

11h30-12h30 Engrais : Répondre aux besoins à court terme tout en travaillant vers des solutions durables

16:30-18:00 Tirer parti de l’urbanisation pour la transformation des systèmes alimentaires

mardi 25 juillet

09:30-10:30 Transformation bleue : Faire progresser les systèmes alimentaires aquatiques pour les personnes, la planète et la prospérité

09:30-12:30 Transformation des systèmes alimentaires dans la pratique : succès, défis et voie à suivre

11h30-12h30 Gouvernance pour la transformation des systèmes agroalimentaires

14h30-16h00 Des systèmes alimentaires pour la prospérité : une croissance inclusive grâce aux systèmes agroalimentaires

15h30-16h30 Chaîne de valeur pour des systèmes agroalimentaires résilients

16:00-17:30 Science, technologie et innovation

18:00-19:00 Événement sur les petits États insulaires en développement

mercredi 26 juillet

09:30-10:30 Commerce pour la transformation des systèmes agroalimentaires

09:30-11:00 Partenariats pour les systèmes alimentaires

10:30-11:30 Technologie aérospatiale pour la transformation des systèmes alimentaires

11:00-12:30 Autonomiser les organisateurs nationaux vers 2025 : les leaders des systèmes pour une action transformatrice

14h30-16h00 Prévention et réduction des pertes et gaspillages alimentaires : un levier clé pour la transformation des systèmes agroalimentaires

Le programme complet et une liste des événements parallèles sont également disponibles ici.

Toutes les sessions du programme officiel, ainsi que de nombreux événements parallèles, seront diffusés sur le Campus virtuel UNFSS+2.



Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: