La Fédération de Russie est prête à négocier sur l’Ukraine et reconnaît les frontières de 1991 : Lavrov à l’Assemblée générale de l’ONU

En outre, lors de son discours, le Ministre russe des Affaires étrangères a qualifié l’Occident d'”empire du mensonge”, a déclaré que la Fédération de Russie respectait l’intégrité territoriale de l’Ukraine et a noté qu’il n’avait pas écouté le discours du Président ukrainien.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s’est exprimé le 20 septembre lors de la 78e session de l’Assemblée générale de l’ONU et a donné aujourd’hui une conférence de presse à l’issue des travaux, faisant plusieurs déclarations. Lavrov a déclaré aux journalistes, entre autres choses, que la Russie était prête à entamer des négociations sur l’Ukraine mais qu’elle n’envisagerait aucune proposition de cessez-le-feu, puis a soudainement annoncé que la Fédération de Russie respectait « l’intégrité territoriale de l’Ukraine », écrit TASS.

Important

“Ils ont préféré faire le spectacle”: Burbock a évalué la probabilité d’une rencontre avec Lavrov à New York

La conférence de presse de Lavrov, comme l’ont rapporté les médias russes, a rassemblé « un nombre record de journalistes ». Et il a fait une série de déclarations sur la guerre en Ukraine et même sur le président Zelensky personnellement, même s’il a lui-même déclaré ne pas avoir entendu le discours de Zelensky. Vladimir Zelensky est arrivé deuxième et Lavrov douzième. Le dirigeant ukrainien a quitté la salle de réunion sans attendre le discours de Lavrov.

« Je sais que Zelensky le sait. En fait, il n’était pas de bonne humeur. Je l’ai regardé à la télé plus tard, il était un peu triste. Mais j’ai mes propres choses à faire : nous savons tous ce qu’il va dire. Pourquoi perdre du temps «J’avais prévu 33 réunions bilatérales et elles ont été, en général, beaucoup plus utiles», a déclaré le diplomate russe.

Concernant la question des négociations, Lavrov a déclaré que le Kremlin était prêt à négocier, mais sans cessez-le-feu.

« Nous travaillons sur la situation réelle qui s’est développée. En mars et avril 2022, il y a eu des négociations, tout était déjà paraphé. Mais deux jours plus tard, Bucha est arrivé parce que, je crois, quelqu’un à Londres ou à Washington ne voudrait pas de cela, la guerre touchait à sa fin. Par conséquent, maintenant, quand ils nous parlent de négociations, Poutine a commenté cela, il a dit très clairement : oui, nous sommes prêts à négocier, mais nous n’examinerons aucune proposition de cessez-le-feu, car nous y avons réfléchi une fois, mais vous avez trompé “, a déclaré Lavrov, affirmant que c’était l’Occident qui aurait “interdit à Kiev de négocier avec Moscou”.

“Nous n’étions pas seulement prêts, mais nous avons accepté les négociations, nous sommes parvenus à un accord en avril 2022. Et après cela, si je comprends bien, ils ont dit à Zelensky : puisqu’ils se sont mis d’accord si rapidement, nous les épuiserons encore plus”, a déclaré le chef du ministère russe des Affaires étrangères.

Il a également déclaré que la Russie respecterait l’intégrité territoriale de l’Ukraine dans la mesure où elle remplirait toutes les promesses de Kiev inscrites dans la Déclaration d’indépendance.

«Bien entendu, en 1991, nous avons reconnu la souveraineté de l’Ukraine sur la base de la Déclaration d’indépendance adoptée par l’Ukraine après sa sortie de l’Union soviétique. La déclaration contient beaucoup de bonnes choses, notamment le fait qu’ils respecteront les droits des minorités nationales, qu’ils respecteront les droits de la langue russe et des autres langues, le russe y étant directement mentionné. Tout cela était donc inscrit dans la constitution ukrainienne», a déclaré le ministre.

«Mais dans la Déclaration d’indépendance, l’un des points principaux pour nous était que l’Ukraine serait un pays non aligné et ne conclurait aucune alliance militaire. Dans cette version, dans ces conditions, nous soutenons l’intégrité territoriale de l’Ukraine », a ajouté M. Lavrov.

« Nous n’avons aucun problème avec l’intégrité territoriale de l’Ukraine ; il a été détruit par ceux qui ont mené et soutenu le coup d’État, dont les dirigeants ont déclaré la guerre à leur propre peuple et ont commencé à bombarder leur propre peuple », a conclu Lavrov.

Citant Poutine, le ministre des Affaires étrangères a également qualifié l’Occident de « empire du mensonge ».

« Habitués à mépriser le reste du monde, les Américains et les Européens font souvent des promesses, prennent des obligations, y compris des obligations écrites et juridiquement contraignantes, et ne parviennent tout simplement pas à les remplir. Comme l’a souligné le président russe Vladimir Vladimirovitch Poutine, l’Occident représente ce qu’il y a de plus réel : « un empire du mensonge », a déclaré le chef du ministère russe des Affaires étrangères.

Rappelons que, s’exprimant devant l’Assemblée générale de l’ONU, Vladimir Zelensky a rappelé que la Fédération de Russie bloquait les ports ukrainiens, attaquait la centrale nucléaire de Zaporojie, exposait le monde à une menace nucléaire et enlevait en masse des enfants ukrainiens.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: