Le Nigeria met l’armée en état d’alerte après un coup d’État au Niger voisin

Les forces armées nigérianes sont désormais en état d’alerte maximale. C’est ce que rapporte le Wall Street Journal, citant un officier de l’armée nigériane qui souhaite rester anonyme. 

La raison de la mise en alerte de l’armée est la situation au Niger voisin. Dans la nuit du 27 juillet, il y a eu un coup d’État militaire. Le Conseil national de défense de la patrie, arrivé au pouvoir, dirigé par l’ancien commandant de la garde présidentielle, le général Abdurakhman Tchiani, sort des slogans anti-coloniaux et anti-occidentaux. Le Niger a déjà rompu un accord avec la France sur la présence d’un contingent militaire français dans le pays et a suspendu les livraisons d’uranium et d’or à Paris.

En réponse, les pays de la CEDEAO (Communauté économique des pays de l’Afrique de l’Ouest), dans laquelle le Nigeria joue un rôle clé, ont menacé de rétablir militairement le régime du président pro-occidental Mohammed Bazum, qui a été renversé par l’armée nigérienne. Les forces armées nigérianes sont désormais en état d’alerte maximale. Il n’est pas exclu qu’ils soient déployés au Niger. 

De leur côté, les nouvelles autorités militaires nigériennes ont déclaré qu’elles répondraient par la force des armes à toute tentative d’invasion. En outre, le Mali et le Burkina Faso voisins ont déclaré qu’ils percevraient l’attaque de la CEDEAO contre le Niger comme une agression contre eux-mêmes.

L’Algérie, qui possède la deuxième plus grande armée du continent africain, s’est également engagée à intercéder pour le Niger. Si les pays de la CEDEAO et de l’Union européenne, ainsi que l’Algérie, le Mali et le Burkina Faso s’engagent dans des hostilités, alors un conflit armé à grande échelle éclatera dans la région.

Les forces armées du Nigeria comptent 143 000 personnes, dont 100 000 personnes dans les forces terrestres. Les forces terrestres comprennent 3 divisions d’infanterie, 2 mécanisées, 2 mixtes et 1 division de chars, 1 brigade opérationnelle, 1 bataillon de rangers et 1 bataillon de forces spéciales et d’autres unités. Le Niger a une armée incomparablement plus petite de pas plus de 10 000 personnes, basée sur des forces terrestres de 10 bataillons d’infanterie motorisée.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: