Le Programme alimentaire mondial salue la contribution tchèque pour soutenir la réhabilitation du centre de contrôle des aliments et des drogues en Libye

[ad_1]

Programme alimentaire mondial (PAM)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies en Libye a accueilli une contribution de 9 000 000 CZK (environ 355 000 USD) de la République tchèque pour soutenir la réhabilitation du laboratoire du Centre de contrôle des aliments et drogues (FDCC) à Benghazi. Grâce à ce projet, le PAM vise à doter le centre d’équipements de pointe et d’une formation technique pour améliorer ses capacités.

En tant qu’organisme juridique chargé de réglementer la sécurité et la qualité des aliments et des médicaments, le FDCC joue un rôle clé en veillant à ce que tous les aliments et médicaments importés répondent aux spécifications standard libyennes.

La Libye importe 80 pour cent de ses besoins de consommation alimentaire et jusqu’à 90 pour cent de ses besoins en céréales. Les principaux aliments de base importés sont la farine de blé, l’huile de maïs et le lait, correspondant à environ 40 pour cent de tous les produits agricoles importés.

“Le PAM est extrêmement reconnaissant au gouvernement de la République tchèque pour cette généreuse contribution, qui arrive à un moment crucial dans un monde aux prises avec les effets du COVID-19 et du conflit en Ukraine”, a déclaré Maysaa AlGhribawy, représentante du PAM et directrice de pays en Libye.

L’appui tchèque au FDCC de Benghazi fait suite à une précédente contribution au PAM pour la remise en état du principal FDCC de Tripoli, qui a aidé le PAM à moderniser entièrement l’infrastructure du Centre. « L’accès à des aliments et à des médicaments sûrs est un droit fondamental des citoyens et nécessite des laboratoires de référence bien équipés, a déclaré Jan Vyčítal, ambassadeur de la République tchèque en Libye et en Tunisie. “La République tchèque est heureuse de contribuer à ce que le FDCC remplisse son rôle important à la fois à Tripoli et à Benghazi, les deux principaux points d’entrée de toutes les importations.”

Les deux contributions tchèques permettent au PAM de soutenir le gouvernement libyen dans sa mission d’assurer la circulation d’aliments sains et de médicaments dans tout le pays, tout en responsabilisant le personnel clé grâce à une formation technique.

Les centres ont été établis en tant qu’entités indépendantes à caractère juridique, chargées de toutes les tâches procédurales, exécutives et de surveillance exercées par les autorités existantes pour assurer la sécurité des aliments et des médicaments pour les humains et les animaux, dans un contexte où la fonctionnalité du marché a été fortement touchés par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Distribué par APO Group pour le Programme alimentaire mondial (PAM).

[ad_2]

Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *