Le Système d’information sur les données dans les situations d’urgence (DIEM) de la FAO reçoit un prix mondial pour réalisation spéciale


San-Diego/Rome – L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture Données dans le système d’information sur les situations d’urgence (DIEM) a reçu un prix mondial pour ses réalisations spéciales dans l’utilisation de la technologie des systèmes d’information géographique (SIG) par l’Environmental Systems Research Institute (Esri), le plus grand fournisseur mondial de soutien aux systèmes d’information géographique.

L’équipe FAO DIEM a reçu le Prix mondial du secteur humanitaire pour son utilisation innovante de la technologie de cartographie et d’analyse lors de la conférence annuelle des utilisateurs d’Esri à San Diego (États-Unis) le mercredi 12 juillet 2023.

Depuis son lancement, lors de la première vague de la pandémie mondiale de COVID-19 en 2020, DIEM a permis aux décideurs d’évaluer plus facilement l’insécurité alimentaire aiguë des ménages agricoles et d’analyser les facteurs clés lorsque de tels chocs se produisent.

Porté par des données primaires collectées régulièrement, combinées à des données géospatiales, DIEM est un outil révolutionnaire en termes de taille, de sophistication, de qualité et de rapidité. C’est la première fois que des données axées sur les moyens de subsistance agricoles dans des contextes de crise alimentaire sont collectées à cette échelle et à cette fréquence.

“Ce prix est une reconnaissance importante des efforts de la FAO pour faire progresser l’utilisation d’outils innovants afin d’améliorer notre compréhension de l’impact des chocs sur les moyens de subsistance agricoles”, a déclaré Rein Paulsen, Directeur du Bureau des urgences et de la résilience de la FAO. « Le travail de DIEM a une grande valeur car il donne un aperçu des situations d’urgence complexes. Cela permet à la FAO et à ses partenaires d’améliorer les actions entreprises en prévision et en réponse aux crises qui affectent des millions d’agriculteurs et d’éleveurs dans le monde.

« Les utilisateurs de tous les secteurs continuent de montrer les possibilités révolutionnaires de ce que les SIG peuvent les aider à accomplir », a déclaré Jack Dangermond, fondateur et président d’Esri. “Je suis honoré de reconnaître toutes les organisations pour les nombreuses façons dont elles adoptent une approche géographique pour relever certains des défis les plus urgents auxquels notre monde est confronté aujourd’hui.”

Grâce à l’initiative DIEM, des enquêtes régulières auprès des ménages sont menées dans plus de 25 des pays les plus touchés par l’insécurité alimentaire au monde et chaque année, environ 150 000 ménages ruraux sont contactés, représentant la situation, les difficultés et les besoins de plus de 650 millions de personnes.

En complément de ce travail de veille, l’équipe DIEM organise des études d’impact des catastrophes soudaines particulièrement importantes. Cela a permis à la FAO de mieux comprendre l’impact de tels événements sur les populations dépendantes de l’agriculture pour leur alimentation et leurs revenus, et ainsi d’améliorer ses réponses à de tels événements. Des exemples récents incluent le cyclone Mocha au Myanmar, le cyclone tropical Freddy à Madagascar et au Mozambique, et la récente destruction du barrage de Kakhovka en Ukraine. DIEM est généralement en mesure de fournir les premières images géospatiales et les chiffres d’évaluation de l’impact potentiel dans les 72 heures suivant une catastrophe.

À propos du prix

Esri, le leader mondial des technologies SIG, décerne ce prix une fois par an pour des exemples exceptionnels de l’utilisation des SIG dans différents secteurs à l’intérieur et à l’extérieur des États-Unis d’Amérique. Les prix SAG (Special Achievement in GIS) récompensent la vision, le leadership, le travail acharné et l’utilisation innovante de la technologie SIG d’Esri. Seule une organisation sur deux mille dans le monde reçoit le prix.

Le prix du secteur humanitaire SAG est décerné à une organisation par an. Parmi les lauréats précédents figurent ONU-Habitat, Médecins Sans Frontières, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le Programme alimentaire mondial, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et le Centre international de déminage humanitaire de Genève.



Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: