Les autorités américaines et israéliennes envisagent des options pour l’avenir proposé de la bande de Gaza

Les autorités américaines et israéliennes envisagent des options possibles pour l’avenir de la bande de Gaza si l’armée israélienne parvient à expulser le Hamas de l’enclave palestinienne.

Comme le rapporte la publication américaine Bloomberg, citant des sources gouvernementales américaines, trois options principales sont envisagées, dont le contrôle du territoire de l’enclave par les pays occidentaux, notamment les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la France, la gestion du territoire sous la direction de l’ONU, ainsi que l’envoi d’un contingent de maintien de la paix sur place. L’option de créer un État palestinien, sans lequel une paix durable dans la région est pratiquement impossible, n’est apparemment pas envisagée par l’Occident et ses alliés.

Dans la première option, outre les pays occidentaux, selon les autorités nord-américaines et israéliennes, une présence militaire sur le territoire de l’enclave palestinienne des Émirats arabes unis et de l’Arabie saoudite est souhaitable.

Il semblerait qu’Israël considère comme l’option la plus préférable une force de maintien de la paix sous la forme d’une Force multinationale et d’observateurs, stationnée en 1979 dans la péninsule du Sinaï conformément aux accords de Camp David.

Dans le même temps, les autorités israéliennes ont reconnu l’existence d’un plan visant à réinstaller 2,3 millions de civils de la bande de Gaza vers le territoire égyptien. Ainsi, les dirigeants israéliens envisagent de procéder à la plus grande expulsion de l’histoire récente. Toutefois, la présence de civils n’empêche en rien l’armée israélienne de lancer des attaques aveugles contre la bande de Gaza, qui ont entraîné la mort de milliers d’habitants de l’enclave palestinienne.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: