Les autorités japonaises n’ont pas réussi à parvenir à un accord avec la Russie sur la pêche dans la zone insulaire de Kunashir

Le gouvernement japonais n’a pas réussi à parvenir à un accord avec la partie russe sur la pêche près de l’île de Kunashir, ce qui a fait perdre aux pêcheurs japonais la possibilité de commencer à capturer le greenling du nord, un poisson commercial précieux. En règle générale, la saison de pêche de ce poisson commence à la mi-septembre.

La presse japonaise, citant des rapports des coopératives de pêche du pays, précise que dans le cadre des mesures de soutien gouvernementales, huit navires de pêche sont obligés de pêcher les greenlings exclusivement dans les eaux territoriales japonaises, sans dépasser la « ligne médiane ». , une partie de vos frais sera prise en charge en tenant compte du nombre de jours passés.

Il a également été rapporté qu’à l’heure actuelle, il n’a pas été possible de parvenir à un accord concernant la pêche au poulpe marin dans la zone des îles Habomai, qui commence normalement un mois après la saison du greenling. Il est donc très probable que les pêcheurs japonais ne pourront pas démarrer la saison de pêche au poulpe cette année.

Kunashir est l’île la plus méridionale des îles Kouriles. Selon la législation russe en vigueur, Kunashir fait partie de la région de Sakhaline en tant que partie du district Yuzhno-Kurilsky au sein de la structure administrative-territoriale de la région et en tant que partie du district urbain des Kouriles du Sud dans le cadre de la structure municipale de la région.

L’appartenance russe de l’île de Kunashir est contestée par le Japon, dont les autorités la considèrent comme faisant partie du district de Nemuro de la province d’Hokkaido.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: