Les États-Unis s’inquiètent du risque de violence en Cisjordanie si des armes légères étaient transférées vers Israël

Le transfert d’un grand nombre d’armes à feu vers Israël pourrait entraîner des conséquences négatives, notamment une augmentation de la violence en Cisjordanie, selon l’administration américaine. Le New York Times le rapporte, citant ses propres sources de la Maison Blanche.

Auparavant, Israël avait commandé environ 24 000 fusils automatiques pour la police américaine. Mais en même temps, les autorités israéliennes ne nient pas qu’une partie des armes, après les avoir reçues des sociétés d’armement américaines, puisse être transférée aux colons. De leur côté, les colons israéliens de Cisjordanie sont connus pour être violents envers la population palestinienne.

L’administration américaine discute désormais des conséquences possibles du transfert d’un important lot d’armes. Selon la loi américaine, le transfert d’un tel nombre de fusils automatiques doit être approuvé par le Département d’État et le Congrès.

Actuellement, les membres du Congrès ont déjà reçu une notification de l’American Itamaraty concernant cet ordre. Au sein même du Département d’État, les avis étaient partagés quant à l’opportunité d’exécuter l’ordre. En outre, certains membres du Congrès exigent que le gouvernement garantisse que les armes ne tomberont pas entre les mains de tiers.

Bien que le Département d’État garantisse que les armes seront transférées aux unités du ministère israélien de la Sécurité nationale, les membres du Congrès ont certaines inquiétudes. Après tout, le chef du ministère, Itamar Ben-Gvir, est un homme politique d’extrême droite qui a promis d’armer les colons israéliens.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: