L’utilisation d’acide glycolique comme déodorant peut être dangereuse pour la peau





TikTok est le réseau social de toutes les tendances, du fun au fou en passant par le carrément dangereux. Le dernier hack tendance dans le rayon beauté consiste à utiliser l’acide glycolique comme déodorant. Mais ce n’est pas une aussi bonne idée qu’il n’y paraît.

Toujours à la recherche du déodorant le plus efficace avec le moins de produits chimiques malsains, les TikTokers ont popularisé une nouvelle technique censée éliminer toutes les odeurs sous les aisselles.

L’acide glycolique, produit exfoliant utilisé à l’origine comme produit de soin du visage, fait fureur sur le réseau social chinois, et est désormais présenté comme une alternative saine pour éloigner les odeurs de transpiration.

Les utilisateurs vantent ses bienfaits, expliquant qu’ils ont remplacé leurs déodorants habituels par de l’acide glycolique et sont ravis des résultats. L’un de ces utilisateurs est @calistateeà qui vidéo a été vue plus de 130 000 fois

L’acide glycolique est utilisé sur la peau dans de nombreuses applications. Que ce soit pour lutter contre l’acné, obtenir un teint éclatant ou exfolier la peau, ce produit a diverses utilisations qui en ont fait un incontournable dans la routine de soin des femmes et des hommes.

A LIRE AUSSI : Cinq conseils pour rester en bonne santé à la fin de l’hiver

Sur TikTok, le hashtag #glycolicadic regroupe tous les conseils d’utilisation du produit — sur le visage ou sous les aisselles — et totalise près de 260 millions de vues.

Concernant ses vertus déodorantes, ce produit est censé absorber toutes les mauvaises odeurs émanant de la zone, mais ne réduit pas la transpiration… ce qui n’est peut-être pas si pratique en été quand on a plus tendance à transpirer.

Sur le papier, l’idée semble naturelle et sans danger, mais cette astuce n’est pas recommandée par les dermatologues. En effet, s’il est utilisé tous les jours ou plusieurs fois par semaine, l’acide glycolique a un fort effet irritant, notamment sous les bras où la peau est plus fine. A fortes doses, il provoque des rougeurs et des irritations, surtout lorsqu’il est appliqué seul, sans aucun autre produit.

Utilisé une fois par semaine comme déodorant, il y aurait peu de risques, mais ce produit n’est pas recommandé en remplacement de votre déodorant quotidien habituel. Au final, c’est peut-être une autre astuce TikTok dont on aurait pu se passer, un peu comme le ail dans le nez tendance apparue en début d’année.

A LIRE SUIVANT : Y a-t-il une « boule » dans votre boule ? Une tumeur testiculaire n’est pas toujours synonyme de cancer



Source_link

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: