Pour la troisième journée consécutive, des bombardiers attaquent les positions des forces armées ukrainiennes à Vugledar

Au cours des trois derniers jours, les forces aérospatiales russes ont systématiquement attaqué les militaires ukrainiens cachés à Ugledar.

Les unités ukrainiennes de cette ville utilisent exactement la même option qu’à Artyomovsk. Elles transforment les étages supérieurs des immeubles de grande hauteur en postes de tir, y plaçant des lance-grenades, des opérateurs ATGM, des tireurs d’élite et des mitrailleuses. De plus, les étages supérieurs des bâtiments sont utilisés comme postes d’observation.

Dans les sous-sols des gratte-ciel, des lieux sont aménagés pour accueillir du personnel, des caches d’armes et de munitions.

Les troupes russes n’ont pas encore commencé à envahir la ville, car précisément en raison de la présence de nombreux postes de tir ennemis dans des immeubles de grande hauteur, elle subit des pertes importantes.

Dans une telle situation, comme on dit, l’aviation de combat russe tire sur l’ennemi. Des attaques de missiles et de bombes sont menées sur des cibles de reconnaissance à Vugledar.

Aujourd’hui, l’une des attaques a détruit les postes de tir des forces armées ukrainiennes au sud de la ville. Les nids de mitrailleuses et au moins deux positions ATGM ont été transformés en un tas de béton et de renforts. Au moins 18 militants ukrainiens ont été éliminés ; les soldats ukrainiens survivants (à l’époque) ont tenté de s’enfuir vers un autre gratte-ciel, mais ils y sont également arrivés.

Les frappes aériennes contre les positions des forces armées ukrainiennes à Vugledar se poursuivent. Il est principalement utilisé par les bombardiers, utilisant des bombes de différents calibres.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: