Poutine rend visite à son « cher ami » Xi pour montrer son partenariat sans limites

Par Ryan Woo Reuters

Le président russe Vladimir Poutine est arrivé mardi à Pékin pour rencontrer le président chinois Xi Jinping dans le cadre d’un voyage à grande participation visant à montrer la confiance et le partenariat “sans limites ” entre les deux pays, alors même que la guerre en Ukraine se poursuit.

Lors de son deuxième voyage connu à l’étranger seulement depuis que la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye a émis un mandat d’arrêt contre lui en mars, Poutine et son entourage se sont envolés mardi matin pour l’aéroport international de Pékin, selon des images vidéo de Reuters.

Il a été reçu par le ministre chinois du Commerce, Wang Wentao.

Il s’agit également du premier voyage officiel du chef du Kremlin hors de l’ex-Union soviétique cette année, après s’être rendu au Kirghizistan, une ancienne république soviétique, au début du mois.

La CPI, qui accuse Poutine d’avoir expulsé illégalement des enfants d’Ukraine, oblige les 123 États membres de la Cour à arrêter Poutine et à le transférer à La Haye pour y être jugé s’il met le pied sur leur territoire. Ni le Kirghizistan ni la Chine ne sont membres de la CPI, créée pour poursuivre les crimes de guerre.

Xi a vu son “cher ami” à Moscou, quelques jours seulement après l’émission du mandat. À l’époque, Xi avait invité Poutine à participer au troisième forum de la Ceinture et de la Route à Pékin, un forum de coopération internationale défendu par le dirigeant chinois.

Poutine assistera à la réception d’ouverture officielle du forum organisée par Xi et s’entretiendra mardi avec les dirigeants du Vietnam, de la Thaïlande, de la Mongolie et du Laos, ont rapporté les médias russes.

En tant qu’invité principal du forum, Poutine prendra la parole après Xi mercredi et rencontrera le président chinois pour des entretiens bilatéraux plus tard dans la journée.

Pékin a rejeté les critiques occidentales sur son partenariat avec Moscou malgré la guerre en Ukraine qui ne montre aucun signe de fin, insistant sur le fait que leurs liens ne violent pas les normes internationales et que la Chine a le droit de collaborer avec n’importe quel pays de son choix.

Poutine s’est rendu pour la dernière fois en Chine pour les Jeux olympiques d’hiver de Pékin en février 2022, lorsque la Russie et la Chine ont déclaré un partenariat « sans limites » quelques jours avant que le président russe n’envoie des dizaines de milliers de soldats en Ukraine.
Il s’agirait de la troisième participation de Poutine au Forum de la Ceinture et de la Route, qui se déroule jusqu’à mercredi. Il a participé aux deux forums précédents en 2017 et 2019.

CEINTURE ET ROUTE

Le forum se concentre sur l’initiative “la Ceinture et la Route“, un grand plan lancé par Xi il y a dix ans et qui espère construire des infrastructures mondiales et des réseaux énergétiques reliant l’Asie à l’Afrique et à l’Europe via des routes terrestres et maritimes.

Poutine a salué l’initiative, affirmant qu’il s’agit d’une plate-forme de coopération internationale, où “personne n’impose rien aux autres“.

Depuis le début du conflit ukrainien, la Russie a cimenté ses liens énergétiques avec la Chine, signe de sa coopération économique.

La Russie exporte environ 2,0 millions de barils de pétrole par jour vers la Chine, soit plus d’un tiers de ses exportations totales de pétrole brut. Moscou a également l’intention de construire un deuxième gazoduc vers la Chine.

Bien que les dirigeants des géants pétroliers et gaziers russes Rosneft et Gazprom fassent partie de la délégation de Poutine, on ne peut pas s’attendre à de nouveaux accords dans le domaine de l’énergie.

Ce voyage n’est pas une visite “bilatérale à part entière“, mais plutôt effectué en marge d’une conférence internationale, selon le Kremlin.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: