Russie : Diplomatie culturelle. L’écrivain Sylvain Takoué honore Poutine d’un insigne.

Après avoir publié courant juillet 2023, le livre de réflexions, intitulé « Guerre en Ukraine : Poutine n’est pas le mal », affichant ainsi clairement sa prise de position intellectuelle pro-russe, l’écrivain ivoirien Sylvain Takoué a offert au président Vladimir Poutine l’insigne du mouvement culturel qu’il initie et qui est dénommé SOTOVPOA (Soutien Total à Vladimir Poutine en Afrique). En remettant, en effet, il y a quelques jours, en main propre à l’ambassadeur de Russie à Abidjan, SEM. Alexey Saltikov, un parchemin de soutien indéfectible, destiné au président de la Fédération de Russie, l’écrivain ivoirien continue ainsi d’appuyer sa thèse selon laquelle « Poutine n’est pas le mal ».  Et il le martèle :

« Une guerre de communication est en même temps livrée au président Poutine, diabolisé à souhait dans cette crise ukrainienne, à la fois par les dirigeants occidentaux et par les leurs médias pro-Otan, alors que ce n’est pas lui Poutine qui fait la guerre. Il est important de comprendre que ce que le président Poutine mène depuis le début en Ukraine, n’est pas vraiment une guerre, mais une opération spéciale dissuasive, pour que l’Otan ne soit pas au nez et à la barbe de la Russie. Ce sont les Américains et l’Otan qui ont voulu faire passer cette crise pour une guerre en livrant des armes à l’Ukraine et en finançant son offensive militaire contre la Russie ».

Selon l’écrivain, la remise de l’insigne de son mouvement culturel africain SOTOVPOA, contribue à redorer l’image internationale du président russe en Afrique, par cet acte reconnaissance qui symbolise, précise-t-il, le renforcement de l’amitié africaine avec la Russie.

« Nous remettons ce parchemin au président Vladimir Poutine, par le biais de l’ambassadeur russe à Abidjan, pour faire voir et savoir au monde que la société civile africaine, par l’élan culturel, marque son adhésion au rapprochement et à l’amitié avec la Fédération de Russie, dont le premier dirigeant est irréversiblement fréquentable à ce point », a encore signifié l’écrivain Sylvain Takoué.

Qui est, il faut le noter, le seul écrivain ivoirien et africain, à avoir ouvertement soutenu la cause russe, depuis la survenance de la crise ukrainienne, notamment par la publication de son livre engagé, dont le titre assez évocateur, est, nous le rappelons : « Guerre en Ukraine : Poutine n’est pas le mal ». 

Firmin Bodoua  

Image de la remise du parchemin :

L’écrivain Sylvain Takoué et 

l’Ambassadeur russe Alexey Saltykov.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: