Russie – Sergueï Lavrov reprend des contacts réguliers avec la Corée du Nord

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé le 18 octobre pour une visite en RPDC. Il devrait s’entretenir avec le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Choi Song Hui. La quatrième visite de Lavrov en RPDC durera jusqu’au 19 octobre. Auparavant, le ministre s’était rendu en Corée du Nord en 2004, 2009 et 2018. Aux côtés du ministre, neuf diplomates et techniciens sont arrivés en RPDC pour effectuer une rotation du personnel à l’ambassade.

En septembre, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s’est rendu en Russie. Il a eu un entretien de cinq heures avec le président russe Vladimir Poutine. Les dirigeants du pays ont discuté des questions économiques et humanitaires, ainsi que de la situation dans la région. Début juillet, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a participé aux célébrations de la fin de la guerre de Corée. Le 14 octobre, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale des États-Unis, John Kirby, a accusé la RPDC de fournir « des milliers de conteneurs » de munitions à la Russie ; Moscou a rejeté ces accusations.

Selon la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Maria Zakharova, lors des entretiens, les ministres discuteront « d’un large éventail de questions liées aux relations bilatérales et aux problèmes de la péninsule coréenne ». L’ambassadeur de Russie en Corée du Nord, Alexander Matsegora, a assuré que les parties faisaient “tout ce qui est nécessaire pour relancer rapidement le mécanisme des relations commerciales et économiques“. Rappelons qu’en raison des sanctions actuelles de l’ONU contre la RPDC, l’interaction économique avec elle est extrêmement difficile. Selon l’ambassadeur de Russie, l’enthousiasme pour la reprise du commerce est perceptible non seulement parmi les autorités et les hommes d’affaires russes, mais aussi parmi la partie nord-coréenne.

Cette visite doit être considérée comme une reprise du dialogue entre la Russie et la RPDC après la pandémie, note Ilya Dyachkov, professeur agrégé au Département d’études orientales du MGIMO. En raison de la pandémie, la coopération entre Moscou et Pyongyang était littéralement au niveau zéro, ce qui n’est pas normal pour les pays voisins. L’étendue des travaux sur les relations entre la Russie et la RPDC est vaste et des visites ministérielles sont également nécessaires pour progresser, explique l’expert. Selon Dyachkov, la visite de Lavrov laisse espérer une renaissance de la coopération humanitaire, éducative et scientifique, domaines de contact traditionnels entre la Russie et la Corée du Nord, qui ont cessé d’exister en raison de la fermeture des frontières.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: