URGENT – Niger: La junte met en garde la Cedeao contre toute intervention militaire

Les militaires au pouvoir à Niamey depuis mercredi, ont mis en garde, samedi soir, la Cedeao – qui tient un sommet extraordinaire dimanche – contre toute intervention militaire. La junte prévient qu’elle va défendre sa patrie.

« La Cedeao envisage tenir demain dimanche un sommet extraordinaire à Abuja sur le cas Niger », a déclaré à la télévision nationale nigérienne le Colonel-major Amadou Abdramane, porte-parole des soldats qui ont pris le pouvoir.

Le colonel affirme que l’objectif de cette rencontre est la validation d’un plan d’agression contre le Niger à travers une intervention militaire imminente à Niamey, en collaboration avec des pays africains non membres de l’organisation et certains pays occidentaux.

« Nous rappelons une fois de plus à la Cedeao ou tout autre aventurier, notre ferme détermination à défendre notre patrie », a-t-il déclaré.

La Cedeao – qui a déjà condamné le coup de force de mercredi et a demandé le rétablissement de l’ordre constitutionnel – se penche demain dimanche sur le cas nigérien.

Plus tôt samedi, la France a suspendu, « avec effet immédiat », son aide au développement et son appui budgétaire au Niger. Le pays « demande le retour sans délai à l’ordre constitutionnel nigérien, autour du Président Mohamed Bazoum, élu par les Nigériens ».

Toujours ce samedi, l’Union européenne a aussi interrompu son aide au développement au Niger avec effet immédiat. « L’appui budgétaire et toutes les actions de coopération dans le domaine de la sécurité sont suspendus », a annoncé le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell.

Vendredi soir, l’Elysée a annoncé que le Président français va présider un Conseil de défense et de sécurité nationale consacré au Niger ce samedi.

Au moins 1500 soldats français sont présents sur le sol nigérien.

Plus tôt vendredi, la France a dit, dans un communiqué, ne pas reconnaître les autorités issues du putsch mené par le général Tchiani. Selon la France, le seul Président du Niger est Mohamed Bazoum. Pour Emmanuel Macron, « ce coup d’État est parfaitement illégitime et profondément dangereux pour les Nigériens, pour le Niger et toute la région ».

Depuis mercredi, plusieurs organisations et pays – la Cedeao, l’union africaine, l’Union européenne, les Nations unies, la France, les Etats-Unis (…) – ont aussitôt condamné ce coup d’Etat.

 

Lamine Traoré / Oméga médias

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: