Violation de l’espace aérien nigérien : la France parle d’un “mouvement aérien” autorisé

Violation de l’espace aérien nigérien : la France parle d’un “mouvement aérien” autorisé

Ouagadougou, 9 août 2023 (AIB) – La France a assuré avoir reçu au préalable une autorisation écrite, avant de procéder ce mercredi, “à un mouvement aérien au Niger”, contrairement aux nouvelles autorités qui l’accusent d’avoir violé l’espace aérien et d’avoir terroristes libérés.

« Le mouvement aérien effectué ce jour au Niger a fait l’objet d’un accord préalable et d’une coordination technique avec les forces nigériennes, autorisation confirmée par écrit. », indique un communiqué conjoint du ministère des Affaires étrangères et des armées de France.

La même source précise qu’aucune attaque contre un camp nigérien n’a eu lieu et qu’aucun terroriste n’a été lâché par les Forces françaises.

Auparavant, les nouvelles autorités nigériennes avaient affirmé dans un communiqué, qu’un avion militaire français au départ du Tchad, avait volontairement coupé tout contact avec le contrôle aérien, à l’entrée de leur espace aérien.

Ils ont ajouté que Paris a unilatéralement libéré des prisonniers terroristes pour participer à de futurs attentats dans la zone des trois frontières (Burkina, Mali et Niger).

Paris dit rejeter fermement ces accusations “infondées” et parle de diversion de la part des nouvelles autorités.

Agence burkinabé d’information

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

%d blogueiros gostam disto: